Retour page précédente

Expression du groupe Ma commune ma planète

Luis Ferreyra, conseiller municipal liste Ma commune Ma planète

SIMPLIFICATION ET MEILLEURE DIFFUSION DU PASS’SPORT CLUB, MOTION DE SOUTIEN A L’ HÔPITAL, RÉNOVATION ET EXTENSION DU CENTRE CULTUREL, RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ, GRÈVE DU 13 JANVIER / DEMANDE DE CAPTEUR DE CO2.

Chers citoyens, chères citoyennes,

Voici quelques extraits des Procès-Verbaux des séances du Conseil Municipal qui devront bientôt être consultables ici, pour avoir une idée complète des débats : https://www.sarlat.fr/les-grands-debats/

Pour aller plus loin sur les différents sujets, vous pouvez également consulter ma page Facebook : Luis Ferreyra, conseiller municipal de Sarlat…

Bonne lecture !

SIMPLIFICATION ET MEILLEURE DIFFUSION DU PASS’SPORT CLUB (subvention de 20 pour les 6-16 ans qui reçoivent la prime de rentrée de la CAF/ pour la 1re et la 2e année de prise de licence dans un Club)

« Monsieur FERREYRA recommande de simplifier l’utilisation et la diffusion du Pass’Sport Club… »(p. 11.) Ce dispositif est en place depuis 2008, mais il est très mal connu des Sarladais/Sarladaises et les démarches à faire ne sont pas si simples : il faut s’accrocher pour le faire. Une simplification et une meilleure diffusion de ce dispositif (site internet de la maire, lors des inscriptions dans un club, lors de la fête des associations, etc.) permettraient qu’il soit utilisé pour le plus grand nombre de familles. Vous pouvez compter sur moi pour faire avancer ce dossier dans la Commission Sport dans laquelle je siège. (15/12/21)

MOTION DE SOUTIEN AU PROJET DE RESTRUCTURATION DU CENTRE HOSPITALIER DE SARLAT

J’ai voté pour cette motion, mais j’ai souligné quelques problèmes de fond sur le financement de notre hôpital public. J’ai demandé aussi, avant le vote, de mentionner avec plus de précision LA MATERNITÉ, comme cela avait été fait par d’autres élus, car cela me semblait primordial. « Monsieur FERREYRA […] trouve cependant dommage que les termes de service public n’apparaissent pas dans cette motion. Il pense qu’il faut écrire noir sur blanc le mot maternité. C’est la maternité qui permet aujourd’hui d’attirer de jeunes couples et la commune de Sarlat ne peut pas en faire l’économie. Il ajoute que tant que le financement de l’hôpital public sera assuré par la tarification à l’acte, les déficits perdureront en gérant l’hôpital comme une entreprise. Il pense qu’il est regrettable de ne pas citer dans cette motion que le problème de fond de l’hôpital public aujourd’hui c’est cette tarification à l’acte qui plombe le budget et qui empêche peut-être d’avoir un regard global, médical et pas simplement économique et de gestion de la santé publique. » (p. 4)

Monsieur le Maire a proposé après le débat d’ajouter dans la motion le mot « la maternité » entre parenthèses, juste après « obstétrique ». (18/02/22)

RÉNOVATION ET EXTENSION DU CENTRE CULTUREL – TOURISME D’AFFAIRES

J’ai voté pour cette délibération, car nous devons favoriser aussi bien le tourisme que la vie associative et le lien social. Nous devons tenir les deux bouts pour ne pas tomber dans l’activité monotouristique. En effet, la création d’une salle d’activités polyvalente modulable de moyenne importance (100 à 300 personnes) est une nécessité pour les Sarladais et Sarladaises, sans parler de la modernisation des salles de réunion du Colombier…

« Monsieur FERREYRA […] veillera à ce que ce centre d’affaires reste accessible aux familles et aux associations. Il ajoute qu’effectivement l’absence de salle de fêtes pour célébrer les mariages ou autres fêtes fait défaut aux Sarladais qui sont obligés d’aller ailleurs. Il pense qu’il faudra probablement réfléchir à une tarification sociale. Il précise que le tourisme d’affaires ne doit pas se faire au détriment des besoins des Sarladais. Il ajoute qu’il vote chaque année favorablement le déficit du Centre Culturel, mais il demande des précisions concernant la gestion de ce Centre Culturel et le centre touristique d’affaires. Il souhaite savoir s’il y aura des comptes différents et, si en cas de déficit, il sera mis dans le budget déficitaire du Centre Culturel, ce qui posera probablement d’autres problèmes. » (p. 11) (18/02/22)

RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ INTERCOMMUNAL DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES SARLAT- PÉRIGORD NOIR

« Monsieur FERREYRA… votera favorablement la délibération puisque c’est un projet plus restrictif. Il pense qu’il ne faut pas attendre 2 ou 3 ans pour l’application de cette réglementation et qu’il faudra agir de manière urgente avec pédagogie et bienveillance, mais énergie, car le cadre actuel de la publicité en ville n’est pas strictement respecté puisqu’on peut voir des banderoles, des chevalets, etc. Il invite Monsieur le Maire à faire respecter la loi. Monsieur FERREYRA poursuit son argumentation en expliquant qu’en n’utilisant pas son droit de police, la mairie contribue à ce laisser-aller qui devient alors la règle» (p. 18). (18/02/22)

GRÈVE DU 13 JANVIER DANS L’ÉDUCATION NATIONALE / DEMANDE DE CAPTEUR DE CO2…

« Monsieur FERREYRA présente ses meilleurs vœux aux élus pour l’année 2022. Il ajoute que le 13 janvier 2022 est une journée historique pour l’Education Nationale avec un mouvement de grève très suivi dans les écoles élémentaires, primaires et dans le secondaire. Il exprime tout son soutien au mouvement de grève, aux personnels ainsi qu’aux parents qui se mobilisent. Les personnels de l’Education Nationale expriment leur exaspération du fait des modifications incessantes des protocoles sanitaires.

Les écoles sont maintenues ouvertes grâce à l’adaptabilité et à la bonne volonté des équipes éducatives et des collectivités. Tous ces protocoles ont mis la pression sur les services et plus particulièrement des services périscolaires. Ce n’est pas grâce au ministre que les écoles restent ouvertes, mais grâce à la mobilisation des enseignants, des parents et des communautés locales.

Monsieur FERREYRA ajoute que des requêtes sont faites dans ces moments de grève et demande si la municipalité a réfléchi à la mise en place de capteurs de CO2 et de purificateurs d’air dans les classes. En principe, un budget est dédié à cela, d’autant qu’ils ne sont pas encore sortis de la crise sanitaire et tous les moyens sont valables pour lutter contre le virus, même les grèves ». (p. 1)

Luis Ferreyra

0668782646