Retour page précédente

Se former

1 – L’enseignement ou la formation professionnelle, pourquoi pas les deux ?

–> REPRENDRE OU POURSUIVRE SES ÉTUDES

La majorité ne vous empêche pas de poursuivre vos études ou de les reprendre. Bien au contraire !

Si vous souhaitez reprendre l’école, il vous suffit de vous rapprocher d’un directeur d’établissement scolaire.

Vous pouvez également intégrer une université ou un établissement d’enseignement supérieur et poursuivre vos études. Que ce soit en France ou dans un pays de l’Union Européenne, vous pourrez acquérir un niveau licence (bac + 3 ans), master (bac+ 5 ans) puis doctorat (bac + 8 ans).

À savoir

Il est possible de faire des études supérieures sans avoir le bac. Renseignez-vous auprès de l’Onisep : www.onisep.fr.

Les frais d’inscription à l’université publique comprennent :
• le coût de l’inscription administrative
• le coût de la contribution vie étudiante et de campus (intégrant le coût de la médecine préventive universitaire : le montant est de 92€ pour la rentrée 2021-2022)

Les frais d’inscription en université pour l’année 2021/2022 sont de 170€ (113€ au taux réduit) pour la licence et de 243€ (159€ au taux réduit) pour le master.

Ces frais peuvent être réduits si vous êtes boursier ou pupille de la nation. En effet, vous n’aurez pas à payer les frais d’inscription.

Les frais de scolarité peuvent également être réduits en raison de la situation particulière d’un étudiant. Ainsi, les chefs d’établissement d’enseignement supérieur peuvent accorder des exonérations de frais de scolarité sur demande d’un étudiant.

Vous pouvez également poursuivre vos études auprès d’une université privée ou d’une école supérieure privée. Dans ce cas, les frais de scolarité sont fixés par l’établissement.

Attention
Les frais d’inscription s’entendent par diplôme préparé. Ainsi, si un étudiant s’inscrit en licence de biologie et en licence de mathématiques, il payera deux fois les frais, une fois pour chaque licence.

Démarches à suivre

Les demandes de bourse se font entre le 20 janvier et le 15 mai précédant la rentrée universitaire. 

À savoir
Il existe 8 échelons de bourse et à chaque échelon correspond un montant annuel de bourse.

Pour les diplômes de médecine, pharmacie et paramédicaux, les frais de scolarité sont différents mais également fixés par décret.

–> POURQUOI PAS L’APPRENTISSAGE ?

Vous pouvez également opter pour une formation en alternance. Ainsi, votre temps de formation sera partagé entre l’apprentissage théorique à l’école et la pratique en entreprise. L’apprentissage est une formation professionnelle rémunérée qui vous permet de mettre immédiatement en pratique vos acquis théoriques.

Un contrat d’apprentissage peut être conclu, sous certaines conditions, dès l’âge de 15 ans. Jusqu’à la majorité de l’enfant, les parents devront consentir à la formation en alternance. Devenu majeur, vous pouvez librement signer un contrat d’apprentissage.

En signant un contrat d’apprentissage, l’apprenti s’engage à travailler pour son employeur, à suivre une formation théorique complétant la formation en entreprise, et à passer les examens associés à sa formation. De son côté, l’employeur s’engage à verser à l’apprenti un salaire (au minimum un pourcentage du SMIC défini), à lui garantir des droits spécifiques, et à lui assurer une formation professionnelle complète.

–> LES FORMATIONS DE L’ARMÉE DE TERRE

L’armée de Terre propose de multiples formations professionnelles. Quel que soit votre niveau d’étude, vous pouvez poursuivre votre formation à l’armée par un enseignement adapté et valorisant.

Vous pouvez également réaliser un stage au sein de l’armée de Terre afin d’acquérir une première expérience qui vous guidera dans votre choix de formation professionnelle.

Pratique

Retrouvez le détail de toutes les formations de l’armée de Terre sur le site www.defense.gouv.fr

–> LA RÉORIENTATION

Vous avez suivi une formation mais vous souhaitez changer de domaine ? Vous pouvez tout à fait vous réorienter. Tout le monde n’est pas fait pour faire des études à l’université. Alors envisagez une formation diplômante qui correspondra à vos attentes : bachelor universitaire de technologie (BUT), brevet de technicien supérieur (BTS), formation en alternance, études à l’étranger… Vous pouvez obtenir des informations sur les formations dispensées dans le département auprès des Points d’information Jeunesse (PIJ), des Centres d’information et d’orientation (CIO) ou sur un portail d’informations en ligne mis en place par l’ONISEP où des conseillers répondent à vos questions par téléphone, tchat ou mail.

Pratique

Retrouvez le portail d’informations de l’ONISEP : www.monorientationenligne.fr

à savoir

Une personne reconnue travailleur handicapé peut signer un contrat d’apprentissage à tout âge.

2 – Les écoles de la seconde chance

Les Écoles de la Deuxième Chance (E2C) accueillent toute l’année des jeunes qui ont entre 16 et 25 ans, qui n’ont ni qualification ni diplôme et souhaitent accéder à l’emploi ou à une formation. Elles leur proposent un travail sur leur projet professionnel, une alternance ou un stage en entreprise,  des apprentissages individualisés, de la remise à niveau, et des projets culturels et sportifs.

Sous réserve de remplir les 3 critères ci-dessous, vous devez choisir une école parmi celles du réseau labellisé E2C, la contacter et demander un entretien. Si l’entretien est positif, votre inscription est finalisée:  
Pour pouvoir intégrer une E2C, vous devez :

  • • avoir entre 16 et 25 ans
  • • être sans emploi, n’avoir aucun diplôme ni qualification
  • • avoir quitté le système scolaire depuis au moins 1an
  • • être de nationalité française ou étrangère en situation régulière

Vous pouvez vous inscrire en :
• contactant directement une école de la seconde chance ou le réseau prescripteur (mission locale, pôle emploi, maison de l’emploi,…)
• complétant le formulaire de candidature en ligne qui sera transmis à l’école la plus proche de chez vous

L’inscription est gratuite, vous aurez le statut de stagiaire de la formation professionnelle. A ce titre, vous bénéficiez d’un accompagnement individualisé, en alternance et toucherez une rémunération mensuelle.
Plus d’infos sur le site : Réseau E2C : Association nationale des Écoles de la 2ᵉ chance (reseau-e2c.fr)

3 – les missions locales et le Conseil départemental

Le rôle des missions locales est d’accueillir les jeunes de 16-25 ans et de leur apporter des conseils adaptés à leur situation. Cela passe également par une aide aux démarches dans les domaines de la formation, de l’emploi ou encore du logement et de la santé.

Chaque jeune, selon son niveau, ses besoins, ses difficultés peut bénéficier de réponses individualisées pour définir son objectif professionnel et les étapes de sa réalisation, pour établir son projet de formation et l’accomplir, pour accéder à l’emploi et s’y maintenir.

A savoir 
C’est en faisant les démarches auprès de la mission locale que vous pouvez bénéficier du dispositif de la garantie jeune. Il s’agit d’un accompagnement intensif vers l’emploi ou la formation avec une aide financière. La garantie jeune est un contrat d’engagement entre le jeune de 16 à 25 ans en situation de précarité et un référent de la mission locale.

Contactez la mission locale du Périgord Noir par téléphone au 05 53 31 56 00 ou rendez-vous sur leur site missionlocaleperigordnoir.com