Retour page précédente

Les conseils du service des espaces verts

Confiner rime avec jardiner !
Les beaux jours sont là, il est temps de préparer son jardin et ses jardinières. Entre le nettoyage du terrain, les nouvelles plantations et le désherbage, vous n’allez pas vous embêter ! Christophe, du service des espaces verts vous donne les conseils de saison, des idées de plantation et comment réaliser un composteur maison.

Vous avez un jardin :

1 – Commencez par couper et tailler les branches mortes ou abîmées des arbres et arbustes.

2 – C’est au tour des mauvaises herbes et de la mousse d’être retirées. N’utilisez pas de produits chimiques, munissez-vous d’une binette et d’un râteau à dents de jardin et faites un désherbage mécanique. Vous permettrez à la terre de se reposer et de se régénérer.

3 – Faites des retouches de gazon si besoin, avec un gazon rustique et ajouter un engrais bio.
Astuce  : si vous avez une tondeuse qui broie les déchets de tonte, ne les ramassez pas, l’herbe broyée sert d’engrais naturel. 

Vous avez un balcon :

Et si vous faisiez un jardin de plantes aromatiques ?

1 – Préparez votre jardinière en bois, en terre cuite ou en plastique. 
Astuce : vous n’avez pas de jardinière, trouvez un contenant suffisamment grand pour y planter les aromates que vous souhaitez. Assurez-vous juste que le contenant est muni de trous de drainage afin d’éviter tout risque de pourriture des racines.

2 – Mettre un mélange de terre et de compost
Astuce : vous n’avez pas de compost, mettez du terreau

3 – Plantez vos aromates, thym citronné, menthe, ciboulette, romarin…, tassez et arrosez en abondance jusqu’à complète reprise, puis ensuite 2 à 3 fois par semaine

4 – Placez la jardinière dans un endroit ensoleillé
Astuce : Prélevez régulièrement des pousses et feuilles ce qui maintiendra les plantes vigoureuses.

Réaliser son composteur maison :

Tout d’abord, pour créer un composteur en bois il vous faut :
– 4 palettes en bon état et si possible non traitées (éviter les colorées ou notées MB)
– 4 tasseaux de la moitié de la hauteur des palettes (prendre la mesure au dessus du montant du milieu)
– 4 équerres d’assemblage (facultatif)
– des vis d’une longueur supérieure à l’épaisseur des planches
et le matériel pour visser et pour scier une palette en 2.

Ensuite, réfléchissez à l’emplacement idéal pour votre futur composteur, exemple pas trop loin de la cuisine, mais dans une zone ombragée pour qu’il conserve un minimum d’humidité. 

Réalisation du composteur maison :
1- Prendre 3 palettes, les mettre debout (sur la hauteur) en forme de U, lattes vers l’intérieur. Visser les angles à l’aide des équerres (2 en partie haute, 2 en partie basse des angles), si vous n’avez pas d’équerres, vissez directement les palettes entre elles. 

2- Ensuite coupez la quatrième palette en deux au dessus du montant du milieu.

3 – Installez les 4 tasseaux en partie basse de de l’entrée du composteur. (voir dessin). Attention mettre 160mm entre 2 tasseaux, de manière à pouvoir faire coulisser votre 1/2 palette dedans.

4 – Insérez votre 1/2 palette entre les tasseaux.

Votre composteur est prêt.

Astuce : pour consolider votre composteur, vous pouvez ajouter tout autour de chaque palette, du grillage à maille serrée (grillage à poule). Et si vous disposez de planches vous pouvez aussi faire un couvercle. Votre compost s’en portera que mieux, l’humidité et la chaleur seront conservées.

Pour un bon compost, ne mettre ni viande, ni poisson, ni de plastique vous risqueriez d’attirer les nuisibles et les mauvaises odeurs.

C’est à vous de jouer.