Retour page précédente

Un nom = une rue

En avril 2018, la ville de Sarlat lançait un appel à la population pour baptiser toutes les voies sans nom de la cité en vue de l’arrivée de la fibre optique.

En effet, seules les adresses disposant d’un numéro et d’un nom de voie pourront être raccordées au très haut débit. Outre l’arrivée de la fibre, la numérotation des habitations permettra aux services de secours d’identifier clairement les lieux d’intervention et d’y accéder plus rapidement. Elle facilitera également les livraisons et distributions de courrier.

En quelques jours, des centaines de messages ont été envoyés à la Mairie via les réseaux sociaux, mails ou courriers. Au total, plus de 1000 propositions ont été traitées.

Après la consultation…
Pour commencer, seuls les noms de personnes décédées et les noms communs tels que des noms d’objets ou de fleurs ont été retenus parmi les propositions. Cela représente 609 noms.

Une commission composée d’élus et de techniciens s’est réunie régulièrement (12 rencontres au total) afin de sélectionner les noms et les associer aux voies concernées, quartier après quartier, autour de plusieurs critères : retenir un maximum de noms proposés dans le cadre de la démarche participative ; féminiser le nom de nos rues ; préserver l’expression de la culture locale.

Au total, d’ici la fin de l’année, 54 voies publiques et 108 voies privées seront dénommées et 4 975 numéros attribués.

La validation

Le Conseil Municipal du 1er février dernier, a d’ores et déjà retenu 54 noms de voies publiques :

avenue Joséphine Baker (prolongement), 
avenue Simone Veil (en remplacement de la route du Lot),
avenue du Colonel Beltrame,
chemin Claude Cénac,
chemin Jean Rochefort,
chemin Jean Rougié,
chemin de Galilée,
chemin de Mespech,
chemin de la combe,
chemin de la forge,
chemin de la Mathalie,
chemin des beaux détours,
chemin des jeunes années,
chemin du marais,
chemin du Petit Prince,
impasse Berthe Morisot,
impasse Claude Beylie,
impasse Frida Kahlo,
impasse Henriette Amable,
impasse Jean Secret,
impasse Jean-Sébastien Bach,
impasse Lucie Aubrac,
impasse Lucien Badaroux,
impasse Marcelle Delpastre,
impasse Paul Gauguin,
impasse Roger Couderc,
impasse Rosa Parks,
impasse Roxane,
impasse d’Artagnan,
impasse de Fontbrune,
impasse de Lagardère,
impasse de Pissevit,
impasse de la Combe Bougie,
impasse de la Lauze,
impasse de la Pinède,
impasse des immortelles,
impasse des lauziers,
impasse des pyramides,
impasse des soupirs,
impasse des tourterelles,
impasse du colibri,
place Lucien Garrigou,
place du Dr Camille Arnoul,
route Gaston Galy (en lieu et place de la route du Château Trompette),
route des Vieux Chênes,
rue Cyrano de Bergerac,
rue Dr Jean Burg,
rue Occitane,
rue Philippe Melot,
rue du Chaisier,
rue du Limonadier (en lieu et place d’une partie de la ruelle Jean Jaurès),
rue Jeanne Moreau,
rue Hélène Rochette,
square Sœur Emmanuelle

Il restera désormais, après consultation des riverains, à dénommer les voies privées. Ce sera chose faite lors de prochains conseils municipaux.

Au terme de cette longue action participative viendra le moment d’apposer les plaques de rue et les numéros, dans le courant du second semestre.