Retour page précédente

Un art de vivre

Inscrite dans un triangle d’or entre Dordogne et Vézère qui l’enserrent comme un delta, Sarlat, capitale du Périgord Noir, noir comme la truffe – le diamant noir – ou comme les chênes verts qui couvrent ses coteaux ou encore la terre fraichement labourée de ses vallées fertiles, semble vraiment avoir été bénie des dieux. Sarlat, dont la richesse de la vie culturelle ou de la gastronomie n’a rien à envier à la beauté de ses ruelles bordées de vieilles demeures de pierre ocre, se découvre tout au long de l’année, au rythme des saisons.

SARLAT, AU FIL DES SAISONS

Tout au long de l’année, la capitale du Périgord Noir se découvre au travers ses nombreux atouts qui attirent chaque année plus de 2 millions de visiteurs.

Le Printemps des découvertes
Au sortir de l’hiver la belle se réveille. Encore un peu frileuse, elle hésite à éclore mais emprunte très vite le cycle végétal. Elle n’attendra pas l’été pour retrouver son monde. Déjà les ruelles s’animent, les magasins d’artisanat d’art et produits régionaux lèvent leur rideau, le soleil de printemps fait de l’œil aux terrasses où l’on se plait à croire aux beaux jours.

Les émotions de l’été
On n’attend pas le Festival des Jeux du Théâtre qui jette un pont entre juillet et août pour lever le rideau de la saison estivale. La ville est prête bien plus tôt pour sa grande parade.
Badauds, visiteurs attirés par l’offre culturelle, amoureux de vieilles pierres et de l’histoire qu’elles racontent, gourmets et gourmands en recherche d’émotions gastronomiques, marchands, artisans, artistes de rues, tout un monde marqué de différences se côtoie pourtant en parfaite harmonie. La cité se livre toute entière et les sarladais sont heureux et fiers de s’inscrire dans ce partage.

La douceur automnale
La campagne sarladaise revêt avec lenteur sa parure de pourpre et d’or. Une lumière plus douce caresse la pierre blonde des demeures et monuments de la ville. On ne peut échapper à la quiétude des automnes en Périgord. C’est le moment de découvrir Sarlat la nuit en particulier à l’occasion de la Nuit du Patrimoine. C’est la saison bénie des peintres, des photographes, des chercheurs de champignons… des épris de nature. C’est aussi le temps de participer aux Journées du Goût et de la Gastronomie avec la transhumance des brebis ledernier week-end de septembre mais aussi au Festival du Film (mi-novembre).

Un hiver actif
L’hiver à Sarlat n’a rien d’un engourdissement dicté par la fatalité. Une vie associative culturelle et sportive riche motive à elle seule une activité qui ôte toute tentative de repli. Les marchés connaissent une animation particulière, notamment les marchés primés au gras et à la truffe. Leur coïncidence avec les fêtes de fin d’année contribue largement à leur succès et c’est parfois de loin que l’on vient y acheter tous ces produits qui ont consacré Sarlat, capitale de la gastronomie.
Illustration en est aussi donnée par le marché de Noël (l’un des plus beaux de France), la Fête de la Truffe, la Journée de la Noix ou encore la Fête de l’Oie.

Informations

Sarlat vue du ciel

Emprunter l’ascenseur panoramique de l’Eglise Sainte-Marie est une expérience unique. Une fois au sommet, les parois entièrement vitrées vous invitent à contempler Sarlat à 360°…

28 avril
Sortir

Hugues Aufray en concert à Sarlat

HUGUES AUFRAY Vendredi 28 avril 2017 20h30 Salle Paul Éluard Infos et réservations ici « Par un sombre dimanche de février 1943… sur la route gelée qui conduit de Sorèze à Revel (38)… contre un vent