Retour page précédente
Vendredi 4 octobre
Sortir

Les spectacles du Centre culturel

Contre Brassens
À l’ombre du cœur

Chanson cabaret

Brassens par une femme ? Georges en aurait fait une chanson.

Marie-Christine Mardi Pauline Dupuy ose un des plus jolis répertoires. En exploitant toutes les sonorités de son instrument, elle souligne la profondeur des textes et met en valeur toute leur humanité […]. Elle accomplit le tour de force de faire, tout à la fois, revivre et oublier Brassens […]. On oscille constamment entre la musique sacrée et la musique sacrilège, entre le respect immense du spectre paternel et l’irrévérence amusée nécessaire à un tel exercice. Un moment inoubliable parce qu’on partage la chaleur des émotions et des mots, le plaisir intense de sourire ou rire ensemble. La présence de Pauline illumine les textes accompagnés d’un moment musical sensible et délicat. Pauline Dupuy est une contrebassiste, chanteuse française née à Aurillac le 25 mai 1981. Après un bac théâtre option musique, elle obtient un diplôme d’études musicales de contrebasse au Conservatoire et une licence de musicologie à l’Université de Saint-Étienne.

Vendredi 4 octobre – 20h30
Centre culturel

Réservation en ligne


Je voudrais vous dire que…

Collectif Zavtra
Théâtre

Ce spectacle est issu d’un travail élaboré en commun avec des soignants, des gérontologues, des patients, et trois compagnies artistiques régionales ayant chacune élaboré une proposition sur le thème d’Alzheimer. Le sujet est traité par Zavtra « …comme une tentative, une tentative de ne pas oublier, une tentative d’entrer en contact, d’être en équilibre, d’être sur un fil, à l’écoute de ceux qui regardent, ceux- là qui ne regardent plus vraiment de la même manière, se rapprocher d’eux, regarder comme eux. Comment redonner ces paroles devant les patients eux-mêmes ? Comment interpréter ? Comment donner ? Comment dire ? Plus nous lisions, plus nous regardions des études, des descriptions et des témoignages autour de la maladie d’Alzheimer, plus nous avions l’intuition de dire peu, de dire autrement, de dire sans mots. Nous avons regardé, écouté, comment peuvent résonner tels ou tels mots, préférant celui-ci à celui-là, essayant d’aller chercher au-delà d’une scène et nous avons créé une adaptation propre, une histoire propre, une dramaturgie propre, qui a pris le titre de « Je voudrais vous dire que… »
Nous avons traité ce projet comme un miroir, un miroir pour nous, pour eux peut-être, pour notre condition si fragile.
Le collectif Zavtra, «demain» en russe, est un collectif d’acteurs issu de la septième promotion de l’Ecole Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin.

Vendredi 18 octobre – 20h30
Centre culturel

Réservation en ligne